mercredi 23 mars 2016

Réunion et visite Régionale sur le transport ferroviaire

Ce Mardi 22 Mars, nous étions avec la commission Transports a Nancy pour une journée de travail avec la SNCF sur le transport ferroviaire en Région puis nous avons visité les locaux SNCF sur le Viaduc Kennedy. Journée enrichissante!
 
Avec mes collègues élus FN : Thierry Gourlot, Maryse Despas et Gregory Stich


 

Motion pour rénoncer à accueillir des cirques avec animaux sauvages- Conseil Municipal du 23/03/16 à CapAvenir

ADOPTEE PAR : 21 pour, 4 abstentions et 17 contre. MERCI !!

MOTION
Pour renoncer à accueillir des cirques détenant des animaux sauvages sur le territoire communal.
Présentée par les groupes Thaon Bleu Marine et Thaon en Action
Jordan Grosse-Cruciani, Dominique Thomas, Stéphane Perry, Bruno Houssemand et Cathy Schneider

    Vu l'article L.214-1 du code rural qui dispose que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».

    Vu l'article 22 de l'arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d'utilisation des animaux vivants d'espèces non domestiques dans les établissements de spectacle itinérant, qui dispose que « Les animaux doivent être entretenus et entraînés dans des conditions qui visent à satisfaire leurs besoins biologiques et comportementaux, à garantir leur sécurité, leur bien-être et leur santé »

    Vu les articles R 214-17 et suivants du code rural,

    Vu les articles L521-1 et R 654_1 du code pénal.

    Vu l'annexe I de la Convention de Washington (CITES)

    Vu l'arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques Considérant que les textes précités imposent des normes légales et réglementaires minimales visant à satisfaire aux impératifs biologiques de chaque espèce.

    A) Considérant que le caractère itinérant des cirques fait obstacle au respect de ces normes.
 
    B) Considérant que les spectacles de cirque contiennent des numéros imposant aux animaux des exercices contre-nature obtenus au prix d'un dressage reconnu comme étant incompatible avec les impératifs biologiques des espèces.

    C) Considérant que les conditions de détention et de dressage des animaux occasionnent à ces derniers des pathologies avérées tels des troubles cardiaques, de l'arthrite, des stéréotypies et autres troubles du comportement.

    D) Considérant que, au vu de ce qui précède, les normes minimales ne peuvent pas être respectées par les cirques exploitant des animaux sauvages du fait de la nature itinérante de ces établissements.

    E) Considérant que le non-respect de cette réglementation est passible de peines contraventionnelles et délictuelles, sur le fondement des articles su visés, et constitue par suite une atteinte à l'ordre public.

    F) Considérant par ailleurs, que la municipalité est garante de la moralité publique et que la mise en spectacle d'animaux sauvages ou de certains animaux domestiques dans des conditions incompatibles avec leurs besoins biologiques et leur habitat constitue une atteinte aux valeurs de respect de la nature et de l'environnement protégée par notre constitution.

    G) Considérant le nombre de plus en plus importants de communes françaises refusant la présence de cirque détenant des animaux sur le territoire communal.

Il est proposé au Conseil municipal l'engagement suivant :
La Ville de Thaon les Vosges – Girmont - Oncourt renonce à recevoir sur son territoire tout cirque détenant des animaux sauvages.

Pour Signature,
Jordan Grosse-Cruciani

 


 

Intervention au Conseil Régional - Motion sur Alstom et les TET - 25/02/16


 
Commission Permanente du 25/02/16
Réaction à la motion sur Alstom et les Trains d'équilibre des Territoires (TET)
 
 

lundi 21 mars 2016

Comité syndical du Parc Naturel Régional de Lorraine

Ce Lundi 21 Mars, nous sommes allés, Laurence Burg et moi-même, en tant que représentants FN élus de la région siéger au comité syndical du Parc Naturel Régional de Lorraine à Pont-à-Mousson. Cette assemblée de consensus nous a amené à approuver globalement les 35 points à l'ordre du jour mais nous nous abstenus sur le vote des indemnités du Président et des Vice-présidents (si le montant des VP est correct environ 300€, celui du Pdt est exagéré: 1254€!). Nous avons été tous les deux élus démocratiquement au Bureau du Parc Naturel avec 24 voix sur 38 malgré le refus du PS et quelques autres de voter pour nous donnant ainsi une image dommageable pour la démocratie alors même que nous avions choisis de soutenir tous les candidats LR ou PS afin d'être réellement représentatifs. Merci aux élus qui ont choisit de nous accorder une voix.
 
 
 
 

Le FN Vosges en images - Réunions et repas

Repas du canton de Gérardmer - Anould 18/03/16

Réunion du Bureau Départemental et Formation - Thaon - 19/03/16

Repas du Bureau Départemental 19/03/16

Réunion de formation des Secrétaires Départementaux - Nanterre - 20/03/16

Presse : Primaterie de Niederhausbergen - un combat !




jeudi 10 mars 2016

Question écrite au Président du Conseil Régional : Primaterie de Niederhausbergen


QUESTION ECRITE AU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL

(article 14 du Règlement intérieur)

 
C/c : M Christian Guirlinger, Président de la Commission Environnement
         Mme Isabelle Heliot-Couronne, Présidente de la Commission Innovation
         Mr le Préfet du Bas-Rhin,

Objet : Extension du centre de primatologie de Niederhausbergen et subventions régionales

Le Silabe est membre du pôle de compétitivité Biovalley financé par la Région (http://www.alsace-biovalley.com/fr/membre/silabe ). Cette association Silabe — Adueis (SImian LABoratory Europe — association pour le développement des liens universités-entreprises dans les industries de santé) située à Strasbourg est aussi l'association qui assure désormais la gestion du site du centre de primatologie de Niederhausbergen, en Alsace. Elle a, dans ce cadre, déposé une demande d'extension en février 2013 du centre consacré à l'élevage de primates.

Le préfet de Strasbourg a autorisé l’extension de cet élevage afin de passer de 800 à 1600 primates. Or, l'expérimentation sur des singes, utilisés pour tester les pathologies humaines, est aujourd'hui contestée par un nombre croissant de scientifiques. De plus, les effets secondaires de l'expérimentation animale peuvent mettre en danger la vie des citoyens et ont provoqué, rien qu'en France, 140 000 hospitalisations et 13 000 décès en 2013.

L’autorisation d’extension de cette primaterie va aussi à l'encontre de la directive européenne n° 2010/63/UE sur l'expérimentation animale.

En conséquence, nous voudrions donc savoir :
  • Quelle est la position du Conseil régional sur cette extension de la primaterie de Niedershaubergen ?
  • Le Conseil régional a-t-il octroyé par le passé des subventions à ce centre ou à l’assocation Silabe-Adueis ?
Les Conseillers Régionaux du Groupe Les Patriotes-Front National :
Jordan Grosse-Cruciani, Vosges
Fabien Engelmann, Moselle
Virginie Joron, Haut-Rhin
Dominique Bilde, Meurthe-et-Moselle
Eliane Klein, Bas-Rhin
Fabienne Cudel, Haute-Marne
Emilie Gouthier, Marne



Réponse du Conseil Régional (29/03/16) :

Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux,
 
Vous avez récemment adressé une question écrite à M. Philippe Richert en application de l’article 14 du règlement intérieur du Conseil régional. Vous souhaitez savoir si la Région a octroyé par le passé des subventions au centre de primatologie de Niederhausbergen ou à l’association Silabe-Adueis.
 
Je vous informe que la Région n’a pas soutenu l’extension de ce centre de primatologie et n’a pas octroyé de subvention à l’association Silalbe-Adueis.
 
Je vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux, l’expression de ma considération distinguée.