mardi 25 octobre 2016

Communiqué : Le FN Vosges soutient l’action des policiers

Cela fait maintenant plusieurs jours que les policiers expriment leur colère à travers des rassemblements partout en France. Ils réclament notamment plus de moyens humains et n’hésitent  plus à dénoncer le laxisme permanent du gouvernement.
 
Plusieurs policiers Vosgiens manifestaient ce dimanche soir à Epinal pour ces mêmes revendications en assurant que la criminalité est bien présente dans le chef-lieu des Vosges. Ils se plaignent particulièrement d’interpeller chaque jour les mêmes personnes et de les relâcher sans même qu’elles soient inquiétées par la Justice. Cette situation accompagnée d’un important manque de moyens rend l’exercice de leur métier de plus en plus difficile.
 
Abandonnés par les gouvernements successifs, nous tenons à saluer leur engagement au service de nos concitoyens, dans un contexte très difficile où les conditions de travail ne cessent de se dégrader (lâchés par le sommet de leur hiérarchie,  trop souvent insultés et pourtant durement éprouvés par la montée continue des violences). En termes d’effectifs, c’est 12 500 postes de policiers et de gendarmes qui ont été supprimés sous le mandat de Nicolas Sarkozy et seulement 390 postes créés sous le quinquennat de François Hollande alors qu’il avait promis 9000 embauches supplémentaires. En parallèle à cela, vient s’ajouter un laxisme d’Etat orchestré par un gouvernement incompétent agissant uniquement par idéologie.
 
Le Front National des Vosges tient à leur apporter son soutien et à rappeler qu’une politique de tolérance zéro est la seule solution qui pourra nous permettre de retrouver une France apaisée. Les policiers doivent pouvoir bénéficier d’une présomption de légitime défense et l’ensemble des effectifs supprimés depuis 2007 devra être reconstitué.

Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental FN Vosges
Conseiller Régional Grand Est

&

Julien Spinazze
Conseiller Municipal de Frenelle la Grande
Ancien Policier et syndicaliste
Responsible FN du secteur de Mirecourt


Communiqué : Non à l’accueil de migrants de Calais à Monthureux-sur-Saône et Darney

L’information est confirmée : des migrants de Calais vont être logés par la préfecture dans les communes de Darney et dans l’ancienne gendarmerie de Monthureux avec la complicité des élus LRPS.

Suite à la réunion publique à Monthureux à laquelle le FN Vosges était présent pour soutenir les habitants refusant les migrants, les autorités (sous-préfète, maire, adoma) n’ont apporté aucunes réponses concrètes aux questions des habitants notamment sur la sécurité.

En réalité, ce plan, loin de vider la jungle de Calais qui continuera d’attirer des milliers de migrants désireux de rejoindre le Royaume Uni, va surtout multiplier les petites jungles dans toute la France, avec les conséquences que l’on sait. L’enfer des Calaisiens va bientôt devenir l’enfer des habitants des communes désignées par le Préfet.

Le gouvernement socialiste veut passer en force et imposer l’accueil de migrants sans aucune concertation ni consultation des maires et des populations locales concerné ici avec la complicité du Département et le soutien « humaniste » du conseiller départemental LR présent lors de la réunion, Mr Alain Roussel.


Le plus inacceptable, c’est que l’Etat dépense de l’argent public pour reloger des migrants alors que plusieurs milliers de Vosgiens vivent sous le seuil de pauvreté et/ou ne peuvent se loger dignement.

Le FN Vosges refuse clairement ce plan de répartition et la présence de migrants dans nos communes. Nous défendons la suspension des accords de Schengen et le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières nationales, le démantèlement de tous les camps de migrants et expulsion de tous les clandestins dans leurs pays d’origine et la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
Conseiller Régional Grand Est


mardi 18 octobre 2016

Question écrite au Président du Conseil Régional : gare d'Ars-sur-Moselle

Objet : Rumeur de fermeture de la gare SNCF d’Ars-sur-Moselle

            Monsieur le Président,

Nous souhaitons vous faire part de notre inquiétude suite à une rumeur persistante, relayée par de nombreux usagers de la ligne, de future fermeture de la gare SNCF d’Ars-sur-Moselle.

Gare de proximité, elle permet d’assurer un service au plus près des besoins et attentes des populations environnantes, d’éviter un engorgement de la gare de Metz-Ville et des voies d’accès y menant, notamment routières, et de contribuer à un maillage fin de la métropole messine.

En effet, la gare SNCF d’Ars-sur-Moselle, arrêt de la ligne Metz-Nancy, propose des départs réguliers vers les gares de Metz-Ville et de Nancy-Ville sur une plage horaire étendue (de 6h18 à 23h48) à la population du bassin de vie de l’Est de Metz Métropole.

Dès lors, Monsieur le Président :

-        Pouvez-vous nous indiquer si cette rumeur est fondée ?
-        Pouvez-vous vous engager à maintenir la présence de la gare d’Ars-sur-Moselle dans le réseau ferroviaire à moyen et long terme ?

Les Conseillers régionaux du groupe Les Patriotes - Front National :
Jordan Grosse-Cruciani et Thierry Gourlot


samedi 15 octobre 2016

En action sur le terrain ou au Conseil

Apéro d'accueil des nouveaux adhérents FN Vosges - 08/10

Commission d'évaluation des Charges Vosges - 10/10

Commissions techniques au Conseil Régional : Economie, innovation, environnement et transports - 3-4/10

Congrès des Région de France - 29/09

Comité de pilotage du Pacte Ruralité - 30/09

CPI - réunion transfrontalière sur le numérique - 30/09

CPI - visite du site d'Esch-Belval - 07/10

Conseil d'administration et inauguration à l'aéroport de Metz-Nancy Lorraine - 10/10